La proposition LDA-DFDS relancée

Publié le 07/01/2012
UN COLLECTIF DE SALARIÉS non-syndiqués de SeaFrance a souhaité relancer la possibilité de reprise de la compagnie par Louis Dreyfus Armateurs et DFDS.
La proposition LDA-DFDS relancée
La proposition LDA-DFDS relancée
UN COLLECTIF DE SALARIÉS non-syndiqués de SeaFrance a souhaité relancer la possibilité de reprise de la compagnie par Louis Dreyfus Armateurs et DFDS.

© L'Est Républicain, Samedi le 07 Janvier 2012 / France-Monde 

La CFDT (majoritaire) avait refusé d'examiner une offre de reprise de LDA-DFDS qui proposait de conserver 500 à 620 emplois, et qui s'engageait à maintenir l'activité pendant au moins cinq ans.

Selon Caroline Hayart l'une des initiatrices de ce collectif qui déplore que ce projet ait été « enterré », le collectif souhaite rencontrer les responsables de LDA-DFDS, « et pourquoi pas leur demander de déposer à nouveau un dossier avant lundi (devant le tribunal de commerce de Paris ndlr) afin de pouvoir sauver SeaFrance ».

« On espère être entendus au niveau du ministère des Transports », a-t-elle ajouté, évoquant un « combat dans l'urgence », tout en se défendant d'être anti-CFDT ou anti-Scop (projet de coopérative défendu par la CFDT).

« Si c'est une des solutions, il ne faut pas la laisser passer », a quant à elle déclaré Laurence Le Gonidec, salariée de SeaFrance, désirant que ce « SOS » soit entendu au ministère des Transports.

Françoise Monfregola, autre membre du collectif, a affirmé avoir eu au téléphone la ministre de l'Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet, et que celle-ci « mettrait tout en oeuvre pour nous aider, elle ne nous laissera pas tomber ».