La vente des « bijoux de famille »

Publié le 16/12/2011
La direction de PSA a informé le CCE de la vente de certains de ses immeubles à des sociétés en nom collectif.
La vente des « bijoux de famille »
La vente des « bijoux de famille »
La direction de PSA a informé le CCE de la vente de certains de ses immeubles à des sociétés en nom collectif.

© L'Est Républicain, Vendredi le 16 Décembre 2011 / France-Monde / Paris

 

Une opération destinée à « dégager du cash » et à « échapper à l'impôt » (CGT). Quant à la CFDT, elle a qualifié cette décision de « vente des bijoux de famille ». Selon l'un de ses représentants, le site parisien des Epinettes, qui héberge une partie de la marque Citroën, sera vendu 60 millions d'euros en 2012. Le siège de l'avenue de la Grande-Armée pourrait également figurer sur la liste. « Encore faut-il savoir si cet argent servira au maintien de l'emploi... », se demande la CGT.