Le conflit se débloque à Sodimatex

Publié le 15/04/2010
Un accord a été signé mardi entre les syndicats de l'équipementier automobile Sodimatex de Crépy-en-Valois (Oise) et la direction, prévoyant 22 000 euros de prime extra-légale pour chaque salarié.
Le conflit se débloque à Sodimatex
Le conflit se débloque à Sodimatex
Un accord a été signé mardi entre les syndicats de l'équipementier automobile Sodimatex de Crépy-en-Valois (Oise) et la direction, prévoyant 22 000 euros de prime extra-légale pour chaque salarié.

Jeudi 15 Avril 2010, © Vosges Matin / FRANCE

 
Le ministre de l'Industrie, Christian Estrosi, ' constate que le retour du dialogue social [...] a permis d'obtenir une amélioration significative de l'accompagnement des salariés avec, notamment, un financement à hauteur de 51 000 euros en moyenne pour chaque salarié en fonction de son ancienneté, dont 22 000 euros au-delà des indemnités prévues par la loi ', indique le ministère dans un communiqué. Un certain flou demeurait mardi soir au sujet de ces chiffres. 'On n'a pas obtenu ce qu'on voulait' a déclaré Patrick Testard, délégué CFDT, contestant les chiffres cités par le ministre. ' Je ne sais pas d'où il les a sortis, mais c'est pas ça. ' L'avocate des salariés, Me Caroline Substelny, a quant à elle évoqué le chiffre de 20 000 euros de prime extra-légales, dont la moitié figurait déjà dans un précédent accord. Les salariés ont donc obtenu mardi une ' indemnisation du préjudice supplémentaire de 10 000 euros ', selon l'avocate.