Les fonctionnaires dans la rue

Publié le 21/01/2010
Des perturbations sont attendues aujourd'hui dans l'enseignement, les hôpitaux, les services communaux ou encore à l'Equipement.
Les fonctionnaires dans la rue
Les fonctionnaires dans la rue
Des perturbations sont attendues aujourd'hui dans l'enseignement, les hôpitaux, les services communaux ou encore à l'Equipement.

Le Républicain Lorrain, Jeudi le 21 Janvier 2010 / IG
 

 
« Nous allons continuer la diminution du nombre de fonctionnaires », a déclaré Eric Woerth. Photo AFP
Environ cinq millions de fonctionnaires sont appelés à une grève nationale par la CGT, Solidaires et la FSU, la CFDT, l'Unsa ne se joignant à eux que dans l'enseignement et l'Equipement.

« Environ 120 manifestations sont organisées, le plus souvent le matin en province », dont trois grandes à Paris, Lille et Toulouse, d'après Jean-Marc Canon, secrétaire général des fonctionnaires CGT.

Les appels à la grève seront nombreux dans l'éducation : dans le primaire public, près de 20 % des enseignants (selon le ministère, 33 % selon la FSU) entendent faire grève.

« Les 50 000 postes d'enseignants supprimés depuis 2007 ont des conséquences très lourdes : classes de plus en plus chargées, options supprimées, remplacements non assurés », déclarent la FCPE, l'UNL et la Fidl.

Le Sgen-CFDT craint en particulier que les professeurs néotitulaires exercent à temps plein à partir de la rentrée 2010.

Parallèlement, le ministre de l'Education nationale Luc Chatel a annoncé s'atteler au système de remplacement, qui « fonctionne mal ». Il souhaite notamment « accroître la réactivité » avec, au lieu des 14 jours de carence, une mobilisation « dès le premier jour » des autorités académiques.

Dans les universités, l'UNEF (étudiants) et 19 syndicats appellent en particulier à manifester contre le recrutement des futurs enseignants des écoles, collèges et lycées au niveau du Master 2 (bac + 5).

Autre manifestationle 26 janvier

De son côté, la fonction publique hospitalière va s'exprimer alors que « les pétitions contre les suppressions de postes se multiplient, que des hôpitaux, ont connu de longues grèves et qu'une manifestation est prévue le 26 janvier contre la création d'un ordre infirmier », selon Jean-Marc Canon.

« La fonction publique territoriale sera mobilisée contre les projets visant à limiter les recrutements des communes à des personnes sans statut de fonctionnaire, vulnérables aux pressions des élus », a souligné la CGT.

Les réformes en cours, qui verront les DDE, DDASS et autres services départementaux regroupés partout en deux ou trois grandes directions inquiètent tout particulièrement à l'Equipement et à la Répression des fraudes. Le ministre de la Fonction publique, Eric Woerth, a reconnu devant l'Assemblée nationale « que 100 000 emplois de fonctionnaires ont disparu depuis 2007 » mais cité des administrations d'autres pays « fonctionnant avec moins de fonctionnaires, avec une bonne qualité de service public ».