Les manifs coûtent très cher

Publié le 12/10/2010
Syndicats : Bus, banderoles, autocollants... autant de frais
Les manifs coûtent très cher
Les manifs coûtent très cher
Syndicats : Bus, banderoles, autocollants... autant de frais

 

Si les grandes organisations rechignent à lâcher des informations sur le sujet - «c'est difficilement chiffrable», dit-on à la CGT, «c'est surtout les salariés qui perdent une journée de travail quand ils font grève», souligne-t-on à FO-, les chiffres obtenus permettent d'estimer à plusieurs centaines de milliers d'euros le montant annuel du budget «actions» des syndicats, soit 4% à 13% de leur budget global.

«Le coût des manifestations est supporté par les organisations de base, c'est-à-dire, les unions départementales (UD) et locales (UL)», explique le trésorier de la CGT. L'essentiel des frais pour les syndicats consiste à affréter des cars pour se rendre aux manifestations, au prix unitaire d'environ 600 EUR.

«Une journée de manifestation nationale, où tout le monde vient manifester à Paris, coûte plus cher (300.000 à 400.000 EUR) qu'une journée nationale d'actions, qui relève des Unions départementales (environ 3.000 EUR en moyenne par UD), où il peut y avoir plusieurs manifestations dans différentes villes», explique la trésorière de la FSU. «Depuis le début des journées nationales d'action contre les retraites, nous avons dépensé, à la louche, de 50.000 à 60.000 EUR. Par exemple j'ai fait un chèque de 4.000 EUR pour payer les 100.000 autocollants distribués», ajoute-t-elle.

Le kit du manifestant : 10EUR

Le trésorier de Solidaires, dépense 45.000 EUR par an pour les actions de son syndicat, soit 13% de son budget global.

A la CFDT, il n'y a pas de budget «actions» spécifique mais des lignes budgétaires pour la communication (300.000 EUR) et les campagnes institutionnelles (300.000 EUR) dans lesquelles puisent le syndicat (soit 4,6% de son budget global) pour les actions comme celle d'aujourd'hui.

«Pour une journée comme celle de mardi, le matériel représente un petit 10.000 euros pour la région Ile-de-France et environ 1.500 euros pour les autres régions », affirme de son côté le secrétaire national du pôle développement et actions de la CGE-CGC.

Les ballons géants gonflés à l'hélium aux couleurs des syndicats coûtent par exemple entre 1.000 et 2.000 EUR et les banderoles entre 100 et 400 EUR, selon leur taille, mais c'est un investissement réutilisé à chaque manifestation. Dans le détail, le kit du parfait manifestant représente pour chaque syndicat une somme d'environ 10 EUR, allant de l'autocollant à 4 centimes d'EUR au drapeau (6 à 7 EUR), en passant par l'écharpe ou la chasuble (2 à 2,50 EUR), sans oublier le parapluie (5 à 6 EUR).