Les ouvriers de l'ONF mobilisés

Publié le 13/03/2012
Un appel national à la grève est lancé pour le lundi 19 mars par l'intersyndicale CFDT-CGT-FO
Les ouvriers de l'ONF mobilisés
Les ouvriers de l'ONF mobilisés
Un appel national à la grève est lancé pour le lundi 19 mars par l'intersyndicale CFDT-CGT-FO

© L'Est Républicain, Mardi le 13 Mars 2012 / Ouverture Nancy

 

L'intersyndicale espère une forte mobilisation. Photo Patrice SAUCOURT

L'Office national des forêts (ONF) est un établissement public industriel et commercial. A ce titre, il emploie des fonctionnaires et des salariés de droit privé. Sylviculteurs, bûcherons, élagueurs relèvent du régime de la Mutualité sociale agricole. Ils sont 3.100 à l'échelon national pour 6.500 fonctionnaires. Les ouvriers de l'ONF sont touchés par les mesures du nouveau contrat de plan Etat-ONF qui prévoient la suppression de certains avantages et, en particulier, la possibilité offerte aux ouvriers ayant exercé des tâches pénibles de partir à la retraite à 55 ans, à la condition qu'ils aient leur retraite pleine à 62 ans. Cette cessation anticipée d'activité concerne plusieurs centaines de salariés.

Le deuxième point de revendication concerne l'application de la Révision globale des politiques publiques (RGPP) à ces salariés, alors qu'elle ne devrait concerner que les fonctionnaires. En l'absence d'embauches, le surcroît d'activité, dans un secteur concurrentiel, est facteur d'accidents du travail.

Enfin, les ouvriers exigent une revalorisation de leurs salaires bloqués depuis plusieurs années. Frédéric Chiny, secrétaire du comité d'entreprise, souligne qu'avant cet appel à la grève lancé, pour la première fois, par une intersyndicale CFDT-CGT-FO, représentant 85 % des ouvriers syndiqués, des discussions ont eu lieu, pendant un an, avec tous les responsables de l'ONF, jusqu'au ministre de l'Agriculture, Bruno Lemaire.

Dans cinq centres

« Ils ont reconnu que les revendications étaient légitimes, mais qu'ils n'avaient pas le choix », explique Frédéric Chiny. Il tient à préciser que les salariés de l'ONF ne sont pas des gens qui descendent fréquemment dans la rue. Mais cette fois, ils appellent à la grève, le lundi 19 mars, dans cinq centres ONF : Toulouse, Aix-en-Provence, Fontainebleau, Orléans et Nancy pour la Lorraine, l'Alsace, la Franche-Comté, la Bourgogne et Champagne-Ardenne.

1.000 ouvriers du Grand Est sont concernés et l'intersyndicale espère une forte mobilisation.

Didier HEMARDINQUER