Les préavis de grève reconductible se multiplient

Publié le 07/10/2010
Transport, énergie, chimie, télévision, autant de secteurs qui devraient être touchés. Les banderoles « en grève » risquent de se multiplier.
Les préavis de grève reconductible se multiplient
Les préavis de grève reconductible se multiplient
Transport, énergie, chimie, télévision, autant de secteurs qui devraient être touchés. Les banderoles « en grève » risquent de se multiplier.

 

 

 

Photo ER

La CGT, Unsa, Sud-Rail, CFDT/Fgaac de la SNCF ont annoncé des préavis de grève reconductible à partir du 12 octobre pour la défense des retraites, marquant le durcissement de la mobilisation annoncé par les syndicats face à la détermination du gouvernement. Tous les syndicats sont sur la ligne d'un mouvement reconductible pour la première fois depuis la réforme des régimes spéciaux de retraite fin 2007. Les perturbations dans les transports pourraient ainsi se prolonger au-delà de la journée de grèves et de manifestations de mardi prochain.

Les cheminots en assemblées générales le 13 au matin décideront de poursuivre ou non le mouvement «dans un cadre interprofessionnel et unitaire le plus large possible», selon la CGT-cheminots. Le numéro un de la CGT, Bernard Thibault, qui avait été le moteur des grandes grèves de 1995 sur les retraites, insiste pour que les formes d'action choisies «reposent sur des décisions collectives».

« Les manifestations, on les a faites, nous sommes dans l'obligation de durcir »

Selon la CGT-cheminots, le gouvernement «ne veut rien entendre, il va falloir donner une autre dimension au mouvement». Pour la Fgaac, «les grèves ''carrées'' (d'une journée, ndlr), les manifestations, on les a faites, nous sommes dans l'obligation de durcir» la mobilisation.

FO, CFTC et CFE/CGC, minoritaires à la SNCF, ont déjà déposé un préavis reconductible à compter du 12, dans les régions où ils sont représentatifs.

A la RATP, CGT, FO, Sud et CFDT se sont engagés dans un préavis illimité à partir du 12. Les autres réseaux de transport urbain pourraient également être affectés, la CGT transports ayant appelé ses syndicats à déposer des préavis du 12 au 30 octobre, pour couvrir toute action.FO et Solidaires des transports sont aussi pour une action reconductible. La plupart des fédérations de routiers ont cependant appelé mercredi à une simple grève de 24 heures mardi.

Dans d'autres activités stratégiques, la CGT-énergie dont EDF et GDF-Suez ainsi que la CGT-chimie ont annoncé soutenir les mouvements illimités à partir du 12, tout comme la CGT de Total.

Par ailleurs, les syndicats CGT, FO et CFTC de France Télévisions ont déposé un préavis de grève reconductible à compter du 12 octobre.