Les salariés de Carrefour obtiennent gain de cause

Publié le 20/02/2011
Après des années de procédures en justice, des salariés de Carrefour ont obtenu gain de cause auprès de la plus haute juridiction, la Cour de cassation, qui a imposé le respect du salaire minimum légal à l'enseigne de distribution.
Les salariés de Carrefour obtiennent gain de cause
Les salariés de Carrefour obtiennent gain de cause
Après des années de procédures en justice, des salariés de Carrefour ont obtenu gain de cause auprès de la plus haute juridiction, la Cour de cassation, qui a imposé le respect du salaire minimum légal à l'enseigne de distribution.

© Vosges Matin, Dimanche le 20 Février 2011 / France / PARIS

Grâce à cette jurisprudence, « tout salarié Carrefour, souvent payé au lance-pierres, peut maintenant aller en justice et réclamer un rappel de salaire jusqu'à cinq ans en arrière », se félicite Chantal Villeneuve-Gallez, de la CFDT commerce du Rhône.

La CGT, également partie prenante dans ces procédures, estime que 40 000 salariés de Carrefour pourraient obtenir 1 000 à 1.500 euros chacun, sans compter d'éventuels dommages et intérêts. Des dossiers, concernant Carrefour mais aussi Auchan, sont déjà en cours d'examen devant de multiples juridictions à Bordeaux, Grenoble ou encore Angers, où des jugements parfois contradictoires ont été rendus, le litige portant sur ce qui doit être inclus dans le salaire devant être comparé au Smic.