Menace de grèves reconductibles

Publié le 11/09/2010
Le bras de fer sur les retraites menace de tourner au conflit dur, dans la foulée de la nouvelle journée de mobilisation prévue le 23 septembre.
Menace de grèves reconductibles
Menace de grèves reconductibles
Le bras de fer sur les retraites menace de tourner au conflit dur, dans la foulée de la nouvelle journée de mobilisation prévue le 23 septembre.

© Le Républicain Lorrain, Samedi le 11 Septembre 2010 / IG

Plusieurs syndicats parlent de grèves reconductibles, en premier lieu dans les transports. FO et Sud-Rail ont déjà franchi le pas à la SNCF, où ils appellent « à une grève reconductible à partir du 22 septembre au soir », et pourraient être rejoints par la CFTC. Les syndicats de la RATP n'excluent pas cette possibilité.

De leur côté, les fédérations de cheminots CGT, CFDT et UNSA appellent à une grève de 24 heures le 23 septembre à la SNCF, dans le cadre strict de la nouvelle journée de mobilisation interprofessionnelle.

Parmi ces syndicats majoritaires, on se déclare prêt à se lancer dans un conflit reconductible, mais à la seule condition que d'autres secteurs s'y joignent, et dans l'unité syndicale. « Le 23, ce sera une grève carrée. S'il faut aller plus loin, on est prêt à le faire, mais ça ne se fera que dans un cadre interprofessionnel. S'il y a un appel interprofessionnel à durcir le mouvement, on est prêt à le durcir », prévient ainsi le secrétaire général de la CFDT-Cheminots Arnaud Morvan. Le son de cloche est le même du côté de la CGT-Cheminots.