Mobilisation les 28 octobre et 6 novembre

Publié le 22/10/2010
Le gouvernement persiste dans la fermeté, le front syndical ne désarme pas
Mobilisation les 28 octobre et 6 novembre
Mobilisation les 28 octobre et 6 novembre
Le gouvernement persiste dans la fermeté, le front syndical ne désarme pas

L'Est Républicain, Vendredi le 22 Octobre 2010 / Ouverture France-Monde

 

L'intersyndicale ne s'est pas désunie. Photopqr/Le Parisien/Ph. DE POUPIQUET

 L'intersyndicale (CFDT, CGT, CFTC, CFE-CGC, Unsa et FSU)., qui s'est réunie hier , a appelé les Français à deux nouvelles journées de mobilisation contre les retraites, le jeudi 28 octobre et le samedi 6 novembre.

Le jeudi 28 octobre correspond au moment où la commission mixte paritaire, qui doit harmoniser les points de divergence des textes votés par les deux assemblées, réunira. Les syndicats appellent ce jour-là à des grèves et des manifestations. Ils appellent en outre à une journée de manifestation le samedi 6 novembre, soit juste avant la promulgation de la loi.

C'est donc sans surprise que les syndicats décident de maintenir, malgré le handicap des vacances de la Toussaint, la dynamique du mouvement après les défilés massifs.

«Fortes du soutien des salariés, des jeunes et d'une majorité de la population et face à une attitude intransigeante du gouvernement et du chef de l'Etat, les organisations syndicales décident de continuer et d'élargir la mobilisation», indiquent-elles.

Le dos-à-dos se poursuit donc entre une mobilisation syndicale et des jeunes qui ne faiblit pas, et un pouvoir public qui tente de tenir bon en misant sur un tarissement du mouvement.

Tout en affichant sa fermeté, le gouvernement a toutefois entr'ouvert une nouvelle porte au Sénat, en parlant d'un nouveau débat national sur le sujet des retraites après 2012, allant jusqu'à évoquer un système par points, cher à certaines centrales syndicales.