Musées : la grève se durcit

Publié le 06/12/2009
La grève dans les musées et monuments nationaux s'est étendue hier, le Château de Versailles et le musée du Louvre étant eux aussi fermés au public, comme l'étaient déjà le Centre Pompidou et le musée d'Orsay, devant la fermeté du gouvernement sur les baisses d'effectifs prévues.
Musées : la grève se durcit
Musées : la grève se durcit
La grève dans les musées et monuments nationaux s'est étendue hier, le Château de Versailles et le musée du Louvre étant eux aussi fermés au public, comme l'étaient déjà le Centre Pompidou et le musée d'Orsay, devant la fermeté du gouvernement sur les baisses d'effectifs prévues.

Après une matinée confuse, le musée du Louvre n'a pas ouvert au public hier.


Alors que l'appel à une grève reconductible lancé par l'intersyndicale CGT, CFDT, SUD, FO, CFTC, FSU, UNSA du ministère de la Culture avait été relativement peu suivi mercredi, la tension est montée d'un cran après la rencontre des organisations syndicales avec Frédéric Mitterrand. A l'issue de plus de deux heures d'entretien avec le ministre de la Culture, l'intersyndicale a dénoncé « une fin de non-recevoir absolue » de Mitterrand sur les suppressions d'emplois.

Les syndicats protestent contre les réductions d'effectifs à venir chez les opérateurs culturels publics, dans le cadre de la révision générale des politiques publiques (RGPP), qui prévoit le non-remplacement d'un départ à la retraite sur deux. « Cette réforme devra s'appliquer », a déclaré hier matin Frédéric Mitterrand, se montrant totalement solidaire de la politique menée par le gouvernement. L'étincelle est partie du Centre Pompidou, en grève depuis le lundi 23 novembre. L'application de la règle du non-remplacement d'un départ à la retraite sur deux impliquerait la suppression de 26 emplois en 2010 et de 23 emplois en 2011.

Le Républicain Lorrain, Vendredi le 04 Décembre 2009