Patronat : Laurence Parisot veut établir un agenda social

Publié le 15/11/2010
Un dialogue avec les leaders syndicaux
Patronat : Laurence Parisot veut établir un agenda social
Patronat : Laurence Parisot veut établir un agenda social
Un dialogue avec les leaders syndicaux

L'Est Républicain, Lundi le 15 Novembre 2010 / France-Monde

 

LA PRÉSIDENTE du Medef, Laurence Parisot, va rencontrer les leaders syndicaux pour des entretiens bilatéraux en vue d'établir un agenda social, a-t-elle annoncé dimanche.

« Il est temps et même nécessaire de relancer avec une intensité accrue le dialogue patronat-syndicat », a-t-elle déclaré.

« C'est pourquoi je vais dès demain, très officiellement, inviter chaque numéro un des cinq organisations syndicales - Bernard Thibault pour la CGT, François Chérèque pour la CFDT, Jean-Claude Mailly pour FO, Bernard Van Crayenest pour la CGC et Jacques Voisin pour la CFTC - pour une série d'entretiens bilatéraux, pour examiner si ensemble nous pouvons établir un agenda social des mois à venir et peut-être même des deux années à venir », a-t-elle ajouté.

Pour la présidente du Medef, il faut trouver le moyen «d'accélérer toutes les négociations en cours », notamment celle sur la modernisation des institutions représentatives du personnel et sur la modernisation du paritarisme.

Il faut aussi, selon elle, préparer « des négociations évidentes sur les régimes de retraite complémentaires Agirc-Arcco ».

Comme l'y a invitée François Chérèque, et avant lui, Jean-Claude Mailly, elle a dit vouloir établir avec les organisations syndicales « un diagnostic sur ce qui se passe en France sur l'emploi des jeunes ».

« Il y a une idée fausse qu'on a beaucoup entendue, qui serait de dire : un senior qui reste plus longtemps dans le travail, c'est un emploi pour un jeune en moins », a-t-elle insisté.

« Je ne sais pas si vous avez vu hier soir Champs Élyséen, c'est un événement, avec Michel Drucker, c'est formidable », a souligné Laurence Parisot, citant une « transmission » entre les chanteurs Charles Aznavour et Grands corps malade, ou Julien Clerc et Zaz.

« Il faut que nous, dans les entreprises, on pense la relation seniors/juniors de la même façon », a ajouté Mme Parisot, plaidant pour des mécanismes de tutorat entre juniors et seniors.