Pauses non payées : Carrefour attaqué

Publié le 02/04/2010
Plus de 1 500 salariés de Carrefour Market réclament aux Prud'hommes le paiement de leurs temps de pause, pour 4,5 millions d'euros.
Pauses non payées : Carrefour attaqué
Pauses non payées : Carrefour attaqué
Plus de 1 500 salariés de Carrefour Market réclament aux Prud'hommes le paiement de leurs temps de pause, pour 4,5 millions d'euros.

© Le Républicain Lorrain, Vendredi le 02 Avril 2010 / IG

Les employeurs de la grande distribution doivent rémunérer des pauses représentant 5 % du temps de travail de leurs salariés, selon la convention collective du secteur. Or la filiale Carrefour Market (ex Champion, racheté en 2000) du groupe Carrefour ne paie plus les temps de pause à ses 33 000 salariés depuis 2005. 1 500 d'entre eux réclament le paiement de ces temps de pause, explique Sophie Jacobik, délégué syndicale CFDT. Les dossiers, dont 612 en Nord-Picardie, représentent 4,5 MEUR de salaires non-payés sur cinq ans, selon Jacobik. Le recours n'est déposé « que si dix personnes d'un même magasin y participent, pour les protéger ».

Cette pause est spécifique à la convention collective de la grande distribution, qui couvre 650 000 personnes, en raison de la pénibilité du travail des salariés dans les rayons ou aux caisses, a indiqué Aline Levron, secrétaire nationale de la fédération des services CFDT.

De 35 h à 36,7h

« La durée des pauses et le paiement correspondant doivent figurer sur une ligne distincte du bulletin de paie », précise l'article 5.4 de la convention. La CFDT a présenté deux bulletins de salaire d'une même personne, avant et après son passage de la maison-mère à la filiale, montrant que les pauses s'ajoutent au temps de travail, passant de 35 à 36,7h, sans un euro de plus.

Pour l'avocat de Carrefour Me Philippe Clément, « comme la prime du 13e mois ou les congés, (la pause) doit être prise en compte dans le calcul du Smic » et ce mode de calcul existe depuis « des lustres ».