Plus de notes pour les fonctionnaires

Publié le 06/08/2010
Evaluations : une page va se tourner
Plus de notes pour les fonctionnaires
Plus de notes pour les fonctionnaires
Evaluations : une page va se tourner

L'Est Républicain, Vendredi le 06 Aout 2010 / Ouverture France-Monde

 

Les fonctionnaires ne seront plus évalués par une note mais à la suite d'un entretien individuel avec leur supérieur hiérarchique, mesure qui suscite les critiques de plusieurs syndicats, craignant le règne de l'arbitraire. Selon le décret paru aujourd'hui au Journal officiel, chaque agent aura un entretien professionnel tous les ans avec son supérieur hiérarchique direct, qui rédigera un compte rendu écrit qu'il lui remettra.

Le gouvernement avait annoncé dès 2006 la fin progressive des notes et lancé l'année suivante des expérimentations dans certaines administrations, comme les ministères de la Culture et de l'Education nationale (hors enseignants). La généralisation du système débutera le 1er janvier 2012 pour la fonction publique d'État puis les années suivantes pour les fonctionnaires hospitaliers et territoriaux. Exit donc les notes sur 20, qui tournaient en général entre 18 et 20.

« Le système de notation chiffrée, qui date de 1946, était incroyablement formel et cela ne voulait plus dire grand-chose », commente-t-on au secrétariat d'État à la Fonction publique. Avec ces notes, « on n'a pas de marge de progression » pour signifier les progrès d'un agent, au point que certaines administrations notent au-delà de 20, poursuit-on de même source.

Plusieurs syndicats sont opposés à la réforme, même s'ils estiment que le système de notation, « un peu scolaire » (CGT), nécessitait d'être revu. En 2006, Unsa et CFE-CGC s'étaient aussi inquiétés de cette mesure. En revanche, CFDT et CFTC s'étaient montrées favorables au niveau système, jugeant que la note chiffrée était « infantilisante » (CFDT).

La France compte environ 5 millions de fonctionnaires.