Politique Conseil fédéral d'Europe-Ecologie-Les-Verts ce week-end à Paris - Cap sur les primaires

Publié le 29/01/2011
« Ce n'est pas anodin si je suis là... », avait lancé Nicolas Hulot le 13 novembre dernier à Lyon, lors des Assises constitutives d'Europe Écologie Les Verts (EELV).
Politique Conseil fédéral d'Europe-Ecologie-Les-Verts ce week-end à Paris - Cap sur les primaires
Politique Conseil fédéral d'Europe-Ecologie-Les-Verts ce week-end à Paris - Cap sur les primaires
« Ce n'est pas anodin si je suis là... », avait lancé Nicolas Hulot le 13 novembre dernier à Lyon, lors des Assises constitutives d'Europe Écologie Les Verts (EELV).

© L'Est Républicain, Samedi le 29 Janvier 2011 / France-Monde 
. 
Le temps des sourires à Lyon mi-novembre entre Hulot et Duflot. Depuis, l'homme d'Ushuaïa embarrasse... Photo DR 

Quelques semaines plus tard, l'ombre de l'écolo préféré des Français plane de plus en plus sur la vie mouvementée du « mariage » entre le mouvement hybride créé par Cohn-Bendit il y a deux ans avant les élections européennes et le parti « historique », emmené par sa très remuante secrétaire nationale, Cécile Duflot.

Malaise au sommet du peuple Vert, car Hulot se tâte pour 2012. Dans son camp rapproché, on dit prudemment « qu'il consulte », mais il y a des signes qui ne trompent pas : début décembre, 4 jours avant la tenue du premier Conseil fédéral du nouveau parti, l'éminence grise de l'animateur d'Ushuaïa, l'eurodéputé Jean-Paul Besset, avait claqué la porte de ce « parlement écolo », alors qu'il était pressenti pour le présider. Raison invoquée du divorce : « le climat délétère de guerre froide » entre les caciques du parti et la fameuse coopérative chère à Cohn-Bendit. Une rupture calculée pour mieux orchestrer la future campagne de Nicolas Hulot ?

Le printemps sera chaud...

L'écolo cathodique devrait se prononcer début mars, mais en attendant, EELV tient à respecter son calendrier. Besset out, c'est le pédagogue Philippe Meirieu qui a été élu président du mouvement le 14 décembre dernier. Et c'est donc lui qui présidera le second Conseil fédéral prévu ce week-end à Belleville, dans le XIX° arrondissement de Paris, au siège de la CFDT qui a prêté ses locaux pour l'occasion. Au menu, l'organisation des primaires et le choix, entre une vingtaine de projets, du futur logo de campagne. Pour l'instant, deux candidatures sont en lice : celle de l'ex-juge et eurodéputée Eva Joly, et celle du parlementaire de Paris, Yves Cochet. Ce dernier a déjà indiqué qu'il jetterait l'éponge « si Nicolas y va », mais quid de l'attitude d'Eva et surtout des cadres nationaux du parti ? « Le 2e tour des primaires devrait se tenir le 9 juillet, afin d'éviter qu'elles ne pèsent sur le congrès d'EELV programmé début juin », précise Francine Bavay, vice-présidente écolo à la Région Ile-de-France et membre de l'aile gauche du parti.

Ce week-end, on ne devrait donc pas sortir les couteaux à Belleville, mais définir un calendrier. Pour les choses sérieuses, on attendra le printemps...

Patrice COSTA