Priorité

Publié le 03/01/2012
En navigation, cela s'appelle virer de bord.
Priorité
Priorité
En navigation, cela s'appelle virer de bord.

© L'Est Républicain, Mardi le 03 Janvier 2012 / Une-TOU

 

Vendredi, Thierry Mariani, le ministre en charge des Transports, vouait aux gémonies la CFDT et son projet de reprendre SeaFrance sous forme d'une coopérative ouvrière. Hier, c'était pourtant cette formule qui était privilégiée par le gouvernement mobilisé pour l'occasion... Que s'est-il passé ce week-end, outre le basculement de 2011 à 2012 ? Les voeux de Nicolas Sarkozy. Chantre de l'État protecteur, le président de la République a remis l'emploi au premier rang de ses priorités. À deux semaines du sommet de l'Élysée, exclusivement consacré à cet objectif, à quatre mois de la présidentielle, il aurait été paradoxal de laisser la compagnie de ferries et ses 880 salariés sombrer dans la Manche comme le Titanic sur l'écueil d'une décision du tribunal de commerce de Paris. Reste que le scénario envisagé pour éviter le naufrage, avec la SNCF en bouée de secours, pourrait rapidement prendre l'eau si les employés gardaient leurs indemnités -- ce que personne ne pourrait leur reprocher -- au lieu de les réinvestir dans leur entreprise ; si Bruxelles mettait un holà à cette aide déguisée ; ou si SeaFrance ne retrouvait pas ses parts de marché... Mais d'ici là, il se passera quelques mois. Et un scrutin. Michel Vagner