PSA Peugeot Citroën approche General Motors

Publié le 23/02/2012
Le constructeur automobile français PSA Peugeot Citroën, à la peine, a entamé des discussions avec le géant américain General Motors.
PSA Peugeot Citroën approche General Motors
PSA Peugeot Citroën approche General Motors
Le constructeur automobile français PSA Peugeot Citroën, à la peine, a entamé des discussions avec le géant américain General Motors.

© Le Républicain Lorrain, Jeudi le 23 Février 2012 / IG /

 

 

PSA Peugeot Citroën indique examiner des projets de coopérations et d'alliances. Photo Julio PELAEZ

Le ministre du Travail, Xavier Bertrand, a fait savoir hier que le président du directoire de PSA Peugeot Citroën l'avait informé la veille « de ces discussions pour un partenariat stratégique ». Interrogé sur Europe 1, il a refusé de dire quelle forme pourrait prendre ce rapprochement mais a assuré que ceci était une bonne nouvelle pour l'emploi.

Selon le site internet Latribune.fr, « les discussions entre les deux groupes entamées il y a plusieurs mois sont entrées dans leur phase finale » et ils pourraient profiter du salon automobile de Genève, début mars, pour officialiser leur mariage.

Pour le Financial Times en revanche, les négociations portent plus sur une coopération entre le français et la branche européenne de GM, Opel/Vauxhall, pour développer conjointement des moteurs, des systèmes de transmission et des véhicules qui seraient vendus sous leurs marques respectives. Elles n'impliqueraient pas en revanche d'échanges de participations, selon les sources citées par le FT.

PSA a confirmé dans la nuit de mardi à mercredi mener des discussions pour un éventuel rapprochement avec un autre constructeur, mais sans donner de noms.

La CGT de PSA Sochaux et la fédération métallurgie de la CFDT se sont inquiétées elles du « risque social important » en cas d'alliance capitalistique.

General Motors, de son côté, a refusé de confirmer l'existence de pourparlers avec le français. L'américain cherche une solution pour ses activités européennes, déficitaires. Sa direction a entamé des discussions avec les syndicats en Europe pour réduire les coûts.