Reprise SeaFrance

Publié le 06/01/2012
Les salariés refusent poliment les propositions de Sarkozy
Reprise SeaFrance
Reprise SeaFrance
Les salariés refusent poliment les propositions de Sarkozy

© Vosges Matin, Jeudi le 05 Janvier 2012 / France

 

Les porteurs du projet de coopérative ouvrière (Scop) pour SeaFrance ont renvoyé hier la balle dans le camp du président Nicolas Sarkozy, jugeant que sa proposition de racheter la compagnie de ferries en Manche avec des indemnités de licenciement n'était « pas faisable ». La solution esquissée lundi par le président de la République « ne peut être envisagée en raison de l'insécurité juridique qu'elle engendre », écrivent les leaders de la CFDT, qui portent ce projet, dans une lettre ouverte recensant toute une série d'obstacles juridiques, commerciaux et techniques. « On ne refuse pas l'offre de Sarkozy, on le remercie même, mais on dit que ce n'est techniquement pas faisable », a expliqué Didier Cappelle, l'un des porteurs de la Société coopérative et participative (Scop).