Retraites

Publié le 12/04/2010
Les positions en présence
Retraites
Retraites
Les positions en présence

Lundi 12 Avril 2010, © L'Est Républicain / FRANCE MONDE

• CGT.- Revendique « un socle commun de haut niveau de droits et de garanties reconnaissant la pénibilité des métiers, garantissant l'ouverture des droits à 60 ans, un taux de remplacement d'au moins 75% et l'indexation sur les salaires ».
CFDT.- Hostile à un recul de l'âge légal de départ, « qui pénalise ceux qui ont commencé à travailler jeunes », et à une baisse des pensions. « Les deux seuls paramètres qui peuvent augmenter sont la durée et le taux de cotisation ». Elle veut «généraliser l'accès à une épargne retraite collective».
Force ouvrière.- Refuse tout allongement de la durée de cotisation, et prône une augmentation des cotisations, « tant salariales que patronales », la taxation des dividendes et plus-values de cessions d'actions, la compensation par l'Etat, auprès de la Caisse vieillesse, des exonérations de cotisations sociales patronales.
CFE-CGC.- Pas contre le report de l'âge légal s'il y a des contreparties, comme la possibilité de partir plus tôt pour ceux qui ont commencé à travailler tôt.
CFTC.- Prête à discuter si élargissement du financement « à tous les revenus : revenus du capital, retraites-chapeaux, stock-options, taxation des bénéfices non réinvestis ».
Medef.- Pour le changement de l'âge légal de départ à la retraite, et pour que le régime par répartition soit complété par un systèm.e par capitalisation.
CGPME.- Souhaite que soit prévue une épargne collective par capitalisation.