Retraites

Publié le 17/05/2010
Les réactions des syndicats
Retraites
Retraites
Les réactions des syndicats

© L'Est Républicain, Lundi le 17 Mai 2010 / Ouverture France-Monde

Jean-Claude Mailly (FO) : « Toucher à l'âge légal de départ à la retraite, c'est niet, et la durée de cotisation également (...) On a tous très bien compris que (....) le critère de l'âge risque d'être retenu, c'est-à-dire repousser au-delà de 60 ans le droit au départ en retraite (...)  Taxer le capital, c'est un progrès mais ça ne suffira pas ».

Éric Aubin (CGT) : « Ce qui est demandé aux salariés, ce sont de nouveaux sacrifices par un report de l'âge de départ à la retraite (...) Notre campagne pour faire mettre à contribution les revenus du capital a marqué quelques points, mais on voit bien que les choix retenus vont être une contribution à la marge par rapport aux besoins qui sont réels »

Jean-Louis Malys (CFDT ): « Nos messages ont été relativement entendus puisqu'ils sont tous évoqués, mais il n'y a pas de réponse. Ce qui transpire, c'est l'intention d'agir exclusivement sur la question de l'âge, et peut-être encore plus que sur la question de la durée de cotisations.  Or jouer sur l'âge c'est vraiment pour nous la mesure la plus injuste puisque les salariés ayant commencé à travailler relativement jeunes cotiseront plus longtemps et vont porter l'effort. Pour le financement, une seule mesure est annoncée : la mise à contribution de certains revenus financiers mais on voudrait que cela ne soit pas qu'une mesure exclusivement symbolique, pour nous occuper »

Olivier Besancenot (NPA) : « On sent que potentiellement, la droite peut être désunie sur ce sujet-là et la gauche unie pour défendre la retraite à 60 ans. Si on est tous clairs pour dire : pas touche à la retraite à 60 ans, il faut le dire tous ensemble »