Sabotage Critiqués, les résultats seraient inutiles et pourraient mettre en concurrence les écoles

Publié le 18/01/2011
Les évaluations des élèves de CM2 mises sur internet
Sabotage Critiqués, les résultats seraient inutiles et pourraient mettre en concurrence les écoles
Sabotage Critiqués, les résultats seraient inutiles et pourraient mettre en concurrence les écoles
Les évaluations des élèves de CM2 mises sur internet

© L'Est Républicain, Mardi le 18 Janvier 2011 / Ouverture France-Monde

 

LES ÉVALUATIONS controversées que les écoliers de CM2 doivent passer cette semaine sont disponibles sur internet, sur au moins deux sites, et ont été distribuées aux parents et aux élèves de CM2 de l'école de Lancry à Paris (10e arrondissement) par des adhérents de la FCPE.

Le cahier d'évaluation comprenant les 100 questions de français et de mathématiques auxquelles doivent répondre les élèves est téléchargeable sur le site «Evaluator» (http://evalsnats.eklablog.fr) et sur celui du syndicat d'enseignants SNUipp-FSU de la Meuse (http://55.snuipp.fr).

Ayant appris que ces évaluations étaient en ligne, des parents d'élèves de l'école parisienne ont décidé de les envoyer par mail aux parents d'élèves de CM2 ayant une adresse internet et d'en distribuer hier matin des versions papier devant l'école, ont expliqué deux membres de l'association de parents FCPE locale, Cécile Espérou-Kenig et Luc Vachez. «Nous avons même distribué six exemplaires corrigés par nos soins», a affirmé Mme Espérou-Kenig, expliquant qu'il s'agissait ainsi de contester les évaluations et de «mettre tous les élèves sur un même pied d'égalité».

Ces évaluations sont fortement critiquées depuis leur lancement en 2009 en raison du mode de notation binaire, du risque de mettre en concurrence les écoles, et du calendrier : un bilan en janvier est considéré comme trop tardif pour être utile aux instituteurs à aider les élèves, selon le SNUipp, le SE-Unsa et le Sgen-CFDT. La CGT (minoritaire), des maîtres du mouvement pédagogique Freinet et les «désobéisseurs» ont appelé au boycott.

Le secrétaire général du SNUipp-FSU, Sébastien Sihr, qui s'était vu remettre une version papier des évaluations vendredi au ministère de l'Education nationale, a confirmé que les documents mis en ligne correspondaient bien aux évaluations qui doivent être soumises aux élèves. «Les évaluations sont arrivées dans les écoles la semaine dernière et il a suffi qu'un enseignant ait décidé de les transmettre à d'autres personnes pour qu'elles soient mises en ligne», a-t-il souligné.

La divulgation des évaluations de CM2 est «inadmissible» et pourrait faire l'objet de poursuites, a réagi le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel. «A mon sens, cette initiative est contraire à l'éthique et à la déontologie que partage l'immense majorité de nos enseignants. Appeler les élèves à tricher, je pense que c'est l'opposé des valeurs de l'Ecole de la République», a-t-il ajouté.