Sacrisrie

Publié le 14/06/2010
Pour la troisième fois depuis la création de leur syndicat, les délégués de la CFDT ont accueilli à leur congrès le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, la semaine dernière à Tours.
Sacrisrie
Sacrisrie
Pour la troisième fois depuis la création de leur syndicat, les délégués de la CFDT ont accueilli à leur congrès le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, la semaine dernière à Tours.

Le Républicain Lorrain, Lundi le 14 Juin 2010 / IG
 

 

 

A ceux qui le félicitaient de cette union sacrée, François Chérèque (photo) a répondu : « Chez nous, le sacré c'est terminé depuis la création du syndicat ! » Allusion à la scission au sein de la Confédération française des syndicats chrétiens, dont sortit la CFDT.

Confiance

Côté CGT, Bernard Thibault évalue favorablement le rapport de forces en train de s'établir sur la réforme des retraites. « Sur un sujet aussi central que celui-là, Sarkozy est étrangement absent. Il se réserve pour le moment venu ». Selon le secrétaire général de la CGT, « ils sont moins sereins qu'ils ne le laissent entendre. Si ça avait été aussi facile que ça, c'est un autre calendrier qui aurait été retenu, et le président de la République aurait dit : c'est comme ça et c'est pas autrement. Ils ont conscience que ça ne passera pas comme une lettre à la poste ».

Marc de café

Bernard Thibault estime que « ce qu'un gouvernement décide sur les retraites peut être très structurant au plan électoral. Politiquement, ça peut être très lourd à traiter. Parce que ce ne sont pas les agences de notation qui votent le moment venu. Le premier corps électoral, ce sont les salariés ».

Bande à part

Contrairement aux autres syndicats qui manifesteront le 24 juin prochain, Force ouvrière a décidé une journée d'action sur les retraites demain, à la veille du jour où le gouvernement doit présenter sa réforme. Bernard Thibault pense que, « pour exister, il faut que FO se distingue des autres. Si FO est dans le cadre unitaire, FO n'existe pas. Ça n'a rien à voir avec le sujet retraites ».

Panache blanc

Vice-président du MoDem, Robert Rochefort dresse un curieux portrait de François Bayrou. Selon le sociologue, « il est inexact de dire qu'il ne travaille pas. Il a sa méthode à lui. Il écrit tous ses textes. Et il est très Internet, très curieux de la blogosphère. On croit qu'il n'écoute pas, alors qu'en fait le truc entre quelque part et peut ressortir pour servir un jour ».

Vroum-vroum

Quand on lui dit que François Fillon ne s'est jamais fait remarquer pour son zèle en faveur de l'environnement, la secrétaire d'Etat à l'Ecologie, Chantal Jouanno (photo), répond : « François, ce qu'on lui reproche, c'est son goût pour les voitures. Sorti de ça, on n'a rien à lui reprocher. On n'a pas de problèmes d'arbitrage à Matignon. Moi, j'ai un mari qui aime la moto et je survis. »

Rubrique coordonnée par Philippe WAUCAMPT.