SeaFrance

Publié le 06/01/2012
La confédération CFDT a accusé hier les responsables CFDT de SeaFrance de porter « une lourde responsabilité » dans la situation de la compagnie de ferries transmanche.
SeaFrance
SeaFrance
La confédération CFDT a accusé hier les responsables CFDT de SeaFrance de porter « une lourde responsabilité » dans la situation de la compagnie de ferries transmanche.

© L'Est Républicain, Vendredi le 06 Janvier 2012 / France-Monde

 

 Et pour la première fois la confédération a désavoué la CFDT Maritime Nord en exprimant, dans un communiqué commun avec la Fédération générale des transports-équipements et l'union régionale, son « désaccord » avec les leaders de ce syndicat, « qui n'ont pas voulu examiner d'autres projets dont ceux de LDA-DFDS », Louis-Dreyfus Armateur et la compagnie danoise DFDS, poids lourd européen du trafic maritime.

Selon elle aussi, les salariés de SeaFrance « n'ont pas les moyens d'investir massivement dans une entreprise en difficulté soumise à une vive concurrence ».

À cela « s'ajoutent des soupçons sur des pratiques obscures et frauduleuses des responsables CFDT de SeaFrance, que relaient les médias aujourd'hui », poursuit la confédération.

Ces soupçons s'appuient sur un rapport de la Cour des comptes de 2009, qui relevait, outre une mauvaise gestion de la SNCF, l'emprise du syndicat en matière de recrutement.