Suicides à France Télécom : perquisitions

Publié le 04/04/2012
Des perquisitions étaient en cours hier au siège parisien de France Télécom-Orange, dans le cadre d'une plainte contre X déposée par le syndicat SUD-PTT à la suite de la vague de suicides de salariés entre 2008 et 2009 (35).
Suicides à France Télécom : perquisitions
Suicides à France Télécom : perquisitions
Des perquisitions étaient en cours hier au siège parisien de France Télécom-Orange, dans le cadre d'une plainte contre X déposée par le syndicat SUD-PTT à la suite de la vague de suicides de salariés entre 2008 et 2009 (35).

© Vosges Matin, Mercredi le 04 Avril 2012 / France Monde + Est Républicain

En avril 2010, une information judiciaire contre X pour « harcèlement moral » avait été ouverte au tribunal de Paris, à la suite d'un rapport de l'inspection du travail mettant en cause la politique de gestion du personnel et d'une plainte de la fédération SUD-PTT. La CFDT, la CFE-CGC/Unsa, la CFTC, la CGT, et FO s'étaient ensuite constituées partie civile. Le rapport de l'inspection du travail avait notamment analysé 14 cas de « suicides, tentatives de suicides et de dépression pathologique », liés selon elle à la politique globale du personnel et susceptibles d'une qualification pénale.