Syndicat du privé : de nouvelles actions promises

Publié le 08/11/2011
Les syndicats de l'enseignement privé, qui avaient dans une démarche inédite et unitaire appelé à la grève fin septembre, déplorent que les revendications n'aient pas été entendues et annoncent qu'ils vont appeler à de « nouvelles actions ».
Syndicat du privé : de nouvelles actions promises
Syndicat du privé : de nouvelles actions promises
Les syndicats de l'enseignement privé, qui avaient dans une démarche inédite et unitaire appelé à la grève fin septembre, déplorent que les revendications n'aient pas été entendues et annoncent qu'ils vont appeler à de « nouvelles actions ».

© L'Est Républicain, Mardi le 08 Novembre 2011 / Thématiques rédactionnelles

 

 

S'adressant à leurs « collègues », dans un courrier daté de fin octobre, les syndicats Spelc, Snec-CFTC, Fep-CFDT, Synep-CFE-CGC et Snpefp-CGT rappellent avoir réclamé que « l'éducation redevienne une priorité, l'arrêt des suppressions d'emplois dès 2012 étant une première étape ».

Après 1.433 suppressions de postes d'enseignants à la rentrée 2011, 1.350 sont prévues en 2012 dans l'enseignement privé sous contrat.

Les élus prochainement interpellés

« Pas plus que le gouvernement, l'enseignement catholique n'a entendu les attentes exprimées le 27 septembre, ni compris l'objet de la forte mobilisation qui a eu lieu ce jour-là », regrettent les syndicats.

Il faut « continuer à nous faire entendre », annoncent les organisations qui vont notamment « interpeller très prochainement les élus de la Nation, les principaux chefs des formations politiques et les candidats déclarés à la présidence de la République ».

« Nous avons besoin de votre concours, nous le sollicitons même. Nous vous appellerons donc, dans les prochaines semaines, à participer à de nouvelles actions », concluent les syndicats dans leur lettre qui vient d'être rendue publique.