Douanes : la CFDT s'inquiète des effectifs

Publié le 24/09/2012
Les douaniers CFDT ont tenu, hier à Metz, leur assemblée régionale. Avec un délégué d'ArcelorMittalen invité d'honneur.
Douanes : la CFDT s'inquiète des effectifs
Douanes : la CFDT s'inquiète des effectifs
Les douaniers CFDT ont tenu, hier à Metz, leur assemblée régionale. Avec un délégué d'ArcelorMittalen invité d'honneur.

© Le Républicain Lorrain, Samedi le 22 Septembre 2012 / Moselle Actualités /

 

 

Pascal Martin (à gauche), secrétaire de la section CFDT des douanes de Lorraine, et Jacques Minet, secrétaire CFDT d'ArcelorMittal (au centre). Photo Gilles WIRTZ

Entre les deux, entre les douanes du service public et ArcelorMittal enseigne du privé, le lien est trouvé : l'emploi.

La sauvegarde de l'emploi, plus exactement. Hier, au foyer Pilâtre-de-Rozier, à Metz, les militants CFDT des Douanes de Lorraine ont reçu Jacques Minet, secrétaire CFDT d'ArcelorMittal. Une façon de prendre le pouls d'une lutte au long cours, d'exprimer aussi leur soutien à « un formidable combat », mené à Florange. Les douaniers, eux, ont leurs propres priorités. Jeudi, les cédétistes ont boycotté le comité technique paritaire pour exprimer leurs inquiétudes sur les effectifs. En juin, les personnels ont manifesté.

Hier, c'était l'assemblée générale régionale. L'équation est simple, selon Pascal Martin, secrétaire de la section Douanes de la section Finances de Lorraine. Dans le cadre des compensations militaires, le président Sarkozy avait promis l'ouverture d'un nouveau service, de taxes poids lourds, de 150 personnes.

À l'époque, ce devait être des créations nettes de postes. Or, ce que constate la CFDT, c'est que dans le même temps, le centre informatique de saisie douanière de Metz a fermé : les 44 agents ont été versés dans l'espace poids lourds. Par ailleurs, des postes ont été ouverts à travers la région. « À Ennery, par exemple, 8 des 22 agents ont demandé à être mutés », explique Pascal Martin. Il n'est pas contre ces mouvements. Ce que la CFDT redoute avec lui, c'est de voir les 150 postes promis occupés finalement en interne, et la suppression d'autant de postes à travers la région. Soit une création d'effectifs de zéro. Cohérente avec l'annonce du nouveau gouvernement, qui n'envisage pas d'embauches dans les ministères non prioritaires, comme les Finances.

Il y a 460 agents des douanes en Lorraine, 1 200 dans la Grande Région (Alsace, Lorraine, Champagne-Ardenne). La CFDT s'est affichée en tête aux dernières élections (35 %).

O. J.