Un 1er mai solidaire et pour le progrès social

Publié le 30/04/2011
Le 1er mai syndical ne sera pas tout à fait unitaire, cette année, en Lorraine. Les syndicats mettent l'accent sur les revendications sociales, la solidarité internationale et l'incompatibilité syndicale avec les thèses du FN.
Un 1er mai solidaire et pour le progrès social
Un 1er mai solidaire et pour le progrès social
Le 1er mai syndical ne sera pas tout à fait unitaire, cette année, en Lorraine. Les syndicats mettent l'accent sur les revendications sociales, la solidarité internationale et l'incompatibilité syndicale avec les thèses du FN.

© Le Républicain Lorrain, Samedi le 30 Avril 2011 / Région
 
La fête du travail sera, cette année, placée sous le signe de la solidarité internationale et du progrès social. Photo archives RL

Le 1er mai traditionnel sera riche en manifestationsdemain en Lorraine. Les syndicats comme les années précédentes partiront en ordre dispersé. Les principaux rassemblements se feront à l'initiative d'une intersyndicale CFDT-CGT-FSU-UNSA qui a décidé de placer ce 1er mai sous le signe « de la solidarité internationale et du progrès social. » Les syndicats veulent afficher « leur soutien et leur solidarité aux mouvements de libération pacifique par eux-mêmes des peuples du Maghreb. » Dans le même temps, l'intersyndicale ne cachera pas ses banderoles pour mettre en avant les revendications sociales. « Ce 1er mai doit être le moment de promouvoir les droits des salariés et la justice sociale menacés par la politique économique du gouvernement », relève le communiqué.

Salaires, services publics...

« Et ce n'est pas la promesse de la prime de 1 000 EUR qui changera quelque chose. Elle profitera à peu de monde et surtout permettra aux employeurs de moins verser de salaires », assure un porte-parole des syndicats. On n'échappera pas, cette année, à une certaine politisation des thèmes au lendemain des cantonales et avant l'échéance présidentielle. L'intersyndicale veut rappeler: « l'incompatibilité des orientations syndicales avec les thèses du Front national et son attachement aux valeurs de la démocratie. » Même si FO, comme à l'accoutumée, organise sa propre manifestation en Moselle, la centrale ouvrière partage bon nombre de thèmes de protestation de ce 1er mai. Elle y ajoute celui du « maintien des services publics, d'un arrêt du saccage du secteur industriel, d'un rétablissement des droits des salariés en matière de protection sociale et de retraite [...]. » Tout en restant à l'écart de l'intersyndicale, FO reste favorable « à une unité dans l'action. »

La CFTC, quant à elle, propose à ses adhérents de rejoindre la manifestation parisienne ou alors de participer à des événements festifs dans la région pour « célébrer la Fête du travail », souligne Bernard Culetto de l'Union départementale.

Le festif ne manquera pas après les manifestations. Ainsi, la CGT de Moselle organisera sa traditionnelle fête du Chiffon rouge, à Woippy, sur la grande place, à la salle Saint-Exupéry avec, entre midi et 20 h des concerts, des spectacles, des animations pour les enfants et en milieu d'après-midi, le discours de Michel André, secrétaire général de l'Union locale. La CGT attend 4 000 visiteurs comme l'an passé.

Les rassemblements de dimanche

À Metz, à partir de 10 h 30, Place du Général-de-Gaulle, devant la gare. FO organise son rassemblement à 10 h 30 devant son siège rue du Cambout à Metz. A Nancy, en Meurthe-et-Moselle, à 10 h 30 place de la République. A Bar-le-Duc, dans la Meuse, à 10 h 25 devant la gare. A Epinal, dans les Vosges, à 10 h 30 devant la préfecture.

B. K.