A propos de la journée de grève Fonction publique du 21 janvier

Publié le 22/01/2010
La CFDT Fonction publiques n'appelait pas à cette journée, la CFDT Finances n'appelait pas d'avantage à cette journée d'action, cela n'a pas empêché des militants et des adhérents CFDT de participer à cette journée...
A propos de la journée de grève Fonction publique du 21 janvier
A propos de la journée de grève Fonction publique du 21 janvier
La CFDT Fonction publiques n'appelait pas à cette journée, la CFDT Finances n'appelait pas d'avantage à cette journée d'action, cela n'a pas empêché des militants et des adhérents CFDT de participer à cette journée...

La CFDT Fonction publiques n'appelait pas à cette journée
- Parce qu'au départ elle concernait avant tout l'Éducation nationale (pour réagir aux réformes en cours et aux milliers de suppressions d'emplois décidées)

- parce qu'elle avait été décidée le 17 décembre, sans grande préparation pour réussir, un peu comme une grève presse bouton

- parce la CFDT Fonctions publiques avait fait le constat d'une démobilisation croissante des salariés dans les mouvements de grève du second semestre 2009 et qu'elle craignait que l'échec probable de cette action ne fasse la démonstration de la faiblesse des organisations de la Fonction publique à peser sur les choix du gouvernement.


La CFDT Finances n'appelait d'avantage à cette journée d'action
car même si les problèmes sont très nombreux dans les services liés :

- aux suppressions d'effectifs considérables,

- à l'abandon progressif ou la mise en danger d'un grand nombre de missions de régulation et de contrôle des nos administrations

-  à la mise en place calamiteuse des réformes

- à la dégradation continue et des conditions de travail et la montée inquiétante des risques psycho-sociaux

Elle faisait la même analyse que la CFDT Fonctions sur les risques d'une mobilisation en demi-teinte lors de cette journée.


Cela n'a pas empêché des militants et des adhérents CFDT de participer à cette journée
Il n'y a évidemment ni commissaire politique, ni culture du petit doigt sur la couture du pantalon à la CFDT.
Certains de nos camarades ont ainsi pu participer à cette journée, soit parce que la situation dans leur service est-elle qu'il était inconcevable de ne pas manifester leur colère à cette occasion, soit par solidarité envers leurs collègues actifs dans cette journée.

D'autres organisations syndicales de la Fonction Publique n'appelaient pas d'avantage à cette journée.

FO, l'UNSA, la CFTC et la CGC ont fait des constats similaires à ceux de la CFDT pour ne pas appeler à cette journée.


Les actions de l'après 21 janvier ne sont pas compromises

D'autres échéances nous attendent en matière de mobilisation et il nous faudra construire un mouvement avec sérieux et sur des thèmes qui collent aux préoccupations concrets des agents (effectifs, conditions de travail, dégradation des missions et du service public.)

Il faudra néanmoins avoir une explication ferme avec les organisations qui 'se sont payées la CFDT' à propos des déclarations malheureuses de certains responsables confédéraux sur le dossier des retraites (pour lesquelles nous sommes intervenus auprès des responsables interprofessionnels de la CFDT)

On ne peut pas à la fois souhaiter la participation de la CFDT à l'intersyndicale et profiter de la moindre occasion pour la traîner dans la boue.)

Ce d'autant plus que sur le terrain et en Lorraine en particulier, c'est la CFDT qui se montre offensive pour défendre concrètement les agents par ses interventions dans les CAP, les CTP, les CHS, les CDAS ou en audience avec la hiérarchie ou encore dans des actions plus 'musclées' que la CFDT n'hésite pas à organiser quand les circonstances s'y prêtent.


Les résultats de cette journée
Comme nous le pressentions (et comme son lancement par l'intersyndicale CGT, FSU, Solidaires le 17 décembre l'attestait) il s'agissait avant tout d'une grève dans l'Éducation Nationale (réunissant tous les syndicats et donc, y compris la CFDT de ce secteur, dénommée SGEN CFDT)

Les images des cortèges (plutôt maigres) et les interviews des manifestants ont confirmé cette impression.
Au niveau national, il y aurait eu 12, 04% de grévistes pour la Fonction publique d'État (15% pour d'Éducation nationale), 5,1% dans la Fonction publique territoriale et 2,93% dans la Fonction publique hospitalière ; ce sont les chiffres des ministères, bien sûr contestés par les syndicats qiuoi parlent eux de 25 à 30% de grévistes dans les Fonctions publiques...


La presse locale révoque par ailleurs le chiffre de 300 maniestants à Metz et entre 600 et 1000 à Nancy avec la présence de lycéens.
Ce n'est pas donc pas une réussite, sans qu'il faille aller jusqu'à sous-estimer ces chiffres et bien moins encore dénigrer celles et ceux qui ont permis de les atteindre.

Au niveau Finances, les chiffres sont meilleurs (comme c'est de tradition dans tous les mouvements fonctions publiques)
Vous les retrouverez dans le tableau figurant ci-dessous.(tous les résultats ne nous sont pas encore parvenus à cette heure)

A noter pourtant de grosses variations selon les différentes administrations et selon les départements.

Il faut y voir des éléments liés :

- à la mise en place sectorisée des réformes (avec des comportements souvent contradictoires : dans le cas ou
un service coule les agents peuvent réagir vigoureusement tous ensemble ou au contraire choisir de couler avec le service sans rien faire, ou troisième option : dans la mesure où la charge de travail et la pression sur les résultats sont telles, choisir de ne pas faire grève parce que l'absence du service ne ferait qu'accentuer le lendemain de la grève la dégradation des conditions de travail)
- au poids des organisations syndicales qui appelaient ou non à cette journée dans les différentes directions.

direction

chiffre de grève

observations

CCRF 54

22,22

 

CCRF 55

0

 

CCRF 57

7,31

 

CCRF 88

0

 

CIS

47,22

 

DOUANES Lorraine

4,84

 

 

 

 

DGFIP 54 filière fiscale

37,17

 

DGFIP 54 Gest publique

16

2 postes fermés

DGFIP 55 filière fiscale

38,13

 

DGFIP 55 Gest publique

1,96

 

DGFIP 57 filière fiscale

16

 

DGFIP 57 Gest publique

10,6

A : 2,10
B : 12,04
C : 13,80
4 postes fermés

DGFIP 88 filière fiscale

58,63

A :   32.56

B :  70,25
 C :  67.50

DGFIP 88 Gest publique

22.88

A : 21,05
B : 19,10

C : 26,83

6 Postes fermés

Le syndicat est preneur de toutes les remarques que vous pourriez faire quant au positionnement de la CFDT ou au déroulé de cette journée et de propositions d'initiatives pour la suite.