Pages Jaunes : « le soulagement » ( ER - Faits-divers 54B / Ma. 4 Décembre 2018 )

Publié le 04/12/2018

Menacée de fermeture, l'agence Pages Jaunes - SoLocal de Nancy est finalement sauvée. Un « énorme soulagement après un combat de neuf mois » qui a placé les salariés dans l'angoisse, explique l'intersyndicale.

 

0-ER-354x210

 


Manifestations, interventions auprès des élus, mobilisation au siège, les salariés Pages Jaunes se sont mobilisés pendant des mois. 
 

Le combat a été long et éprouvant pour les salariés. Mais il a payé. Nous avons sauvé plus de 80 emplois »... Frédéric Gallois, délégué central de FO SoLocal (ex-Pages Jaunes) à Nancy, le dit sans détour : c'est un « énorme soulagement ». La nouvelle a été annoncée en comité d'entreprise et elle tranche avec le coup de massue de février dernier.

La direction nationale de SoLocal avait en effet annoncé vouloir supprimer 1.000 postes sur 4.500 en deux ans, ne faisant subsister que 4 des 19 agences implantées en province. Nancy devait disparaître de la carte fin 2019, ce qui menaçait 190 emplois.

Depuis, les salariés s'étaient mobilisés sous l'impulsion de l'intersyndicale CFDT, CFE-CGC, FO, Syndicat autonome et CGT : manifestations, interpellations des élus, démarche auprès de la direction... « L'agence de Nancy est rentable », rappelaient alors les syndicats tandis que du personnel devait être transféré vers Lille. « Une délocalisation impossible à accepter pour beaucoup. Ce qui revenait à une perte d'emploi. »

Depuis, un plan de départs volontaires a été lancé. « Une soixantaine de salariés sont partis dans ce cadre », souligne Frédéric Gallois.

À la fin octobre, l'unité comptait, selon le groupe SoLocal, 33 commerciaux travaillant directement sur le terrain et 77 collaborateurs. « Nous avons donc appris la préservation de l'agence de Nancy. En clair : nous avons au final réussi à sauver quelque 80 postes », indique Frédéric Gallois.

.../...